Frantz Tuernal

Ecoutes, commande de CDs dédicacés, téléchargements haute qualité, cliquez sur la pochette...

Frantz Tuernal a découvert le monde de la musique au début de son adolescence grâce à la batterie, aux percussions et au rythme de la musique traditionnelle martiniquaise. Il a été influencé par son oncle Loulou Tuernal, steel drummer dans le Shell Steel Band, et formé à la pratique du steel band par Guy Louiset, professeur au sein de l’école martiniquaise le SERMAC. C’est à cette époque qu’il élargit son exploration musicale des différents rythmes de la Caraïbe.

Il est également séduit par le style du guitariste Robert Martino. Le modèle que représente la star haïtienne déclenche son initiation autodidacte à la guitare, qui se révélera être son instrument de prédilection. Il découvrira ensuite le guitariste Paco de Lucia et commence une incursion enthousiaste dans la musique flamenco.

Au cours de cette période, Frantz Tuernal se construit une identité musicale basée sur une vélocité saisissante et un sens aigu de la composition et de l’arrangement qui resteront sa marque de fabrique.

A 17 ans, il compose « Il était une fois la diaspora noire » qui lui apporte, deux ans plus tard, la reconnaissance de ses pairs : en 1985, il est lauréat du concours CMAC-SACEM des Antilles françaises avec le premier prix de composition de musique populaire. Cela débouchera sur la sortie de son premier album en 1986.

Cette même année, désireux de découvrir de nouvelles sonorités et techniques, il s’inscrit au Centre International de Musique (C.I.M.) à Paris pour étudier avec un célèbre maître, Pierre Cullaz. Il découvre le monde du jazz et élargit ses connaissances dans le domaine de la recherche harmonique et de l’analyse musicale. En 1987, il entre à l’Académie de musique Alfred Cortot à Paris, où il suit un cours de musique classique pendant deux ans. Cette formation lui apprend la rigueur de la partition et renforce son talent de compositeur.

De retour dans sa Martinique natale, il monte le groupe Madjaka, se produit avec de nombreux musiciens dans divers clubs de nuit de la capitale, tout en enseignant la guitare au SERMAC et à l’Académie de Musique Classique de la Caraïbe, où il s’engage à transmettre le flambeau aux nouvelles générations de guitaristes. En 2001, il produit son deuxième album « Madjaka Mizik », qui est chaleureusement accueilli par les mélomanes. L’album « Natals », son troisième enregistrement, sort en juin 2014. Il s’agit d’un voyage dans son univers musical aux côtés de grandes voix martiniquaises telles que Joelle Viellet, Roger Dorwling-Carter et Luc Labonne dont le talent accompagne de façon soulignée ses compositions et arrangements élaborés.

Facebook: