Ecoutes, commande de CDs, téléchargements haute qualité, cliquez sur la pochette...

Édith Lefel est née à Cayenne le 17 novembre 1963, de mère guyanaise et de père martiniquais. Elle passe les trois premières années de sa vie en Guyane avant de suivre ses parents en Martinique. Elle grandit à la Martinique, puis à l’âge de 14 ans, elle vient en métropole, en région parisienne. Elle débute sa carrière comme choriste en 1984, quand elle part en tournée dans la Caraïbe. En 1987, et trois ans plus tard, elle travaille avec le groupe Malavoi, qui l’invite au Zénith de Paris. Edith Lefel connait la consécration avec son premier album “La Klé” en 1988, récompensé par le prix Sacem-meilleur auteur, et en 1992 son deuxième opus, “Mèci”, dont est extrait “Marie”, une chanson qui aborde l’amour et l’euthanasie.

En 1996, Edith Lefel édite son troisième album, “Rendez-vous”, qui lui ouvrira notamment les portes de l’Olympia. A l’époque rares étaient les chanteurs de zouk à se produire dans des salles aussi prestigieuses. Édith Lefel a une relation très passionnelle avec le chanteur, auteur, compositeur Ronald Rubinel qui lui composa de nombreuses chansons. Elle a deux enfants (des jumeaux nommés Chris et Matthieu) avec lui.

Elle décède à Dreux d’un malaise cardiaque le 20 janvier 2003. Emportée par un infarctus dans son sommeil le 20 janvier 2003, Edith Lefel était l’une des plus célèbres voix féminines de la musique antillaise. Elle repose au cimetière du Père-Lachaise à Paris. Sa tombe reste toujours la plus fleurie.

Facebook: